Environ 2’000 personnes se sont déplacées pour venir assister à la première journée de compétition du Jumping Longines Crans-Montana sous un soleil radieux.

 

Après une épreuve du CSI 1* puis celle des jeunes chevaux, les grands entraient en piste. En début d’après-midi, les participants au CSI 3* pouvaient enfin se joindre à la fête, puisque débutait le Prix du Cervin. Une épreuve technique, malgré une hauteur raisonnable (135cm), qui demandait de prendre des risques pour aller chercher la gagne. Et il aurait fallu être très rapide pour déloger le Français Jean-Luc Mourier de sa 1re place, le cavalier basé à Messery, près de Genève, s’étant finalement imposé avec deux secondes d’avance sur l’Irlandais Damien Dixon. Le premier Suisse classé était l’amazone Dehlia Oeuvrey-Smits, en selle sur Quinta d’Auge, 4e.

 

La grosse épreuve de la journée comptant pour les rankings mondiaux voyait l’hymne national helvétique retentir, puisque c’est le Suisse d’origine néerlandaise Edwin Smits qui s’imposait avec son beau Dandiego. Le cavalier basé dans le Jura était ravi : «apparemment, l’air du Valais me convient bien», souriait-il à la sortie de son tour d’honneur. «C’est magnifique de monter ici. En outre, j’ai beaucoup d’amis qui ont pris quelques jours de vacances pour profiter de leur chalet sur le Haut-Plateau et assister au CSI. C’est une vraie chance de gagner une belle épreuve dans ces conditions.» Si l’air montanais a l’air de lui ravir, c’est aussi le cas plus généralement du Valais. L’an dernier, Edwin Smits avait notamment brillé à Sion et à Verbier, où il s’était également imposé dans une épreuve de même niveau avec son bon Dandiego.

 

Dans cette épreuve de fin de journée comptant pour le classement mondial, Edwin Smits a été suivi de près par le Jurassien Alain Jufer et Radja d’Artemis, un tout petit peu trop lents pour inquiéter le Hollandais. On retrouvait ensuite le Slovaque Borislav Chudyba, l’Allemand Marc Bettinger et le sélectionné olympique suisse Romain Duguet.