Commencée sous le soleil et achevée sous une légère pluie, la troisième journée du Jumping Longines Crans-Montana a attiré la foule sur le Haut-Plateau valaisan. De bon augure avant l’épreuve phare de la compétition, le Grand Prix Longines qui réunira dimanche à 14h00 pas moins de 42 cavalières et cavaliers internationaux d’excellent niveau, dûment motivés par une dotation s’élevant à CHF 55’000.

Déjà très en évidence depuis le début des compétitions, les cavaliers helvétiques ont à nouveau brillé samedi, avec notamment à la clef un podium entièrement suisse au terme du Prix Edmond de Rothschild. Dans l’autre épreuve internationale de la journée, le Prix Bongénie, le Français Jean-Luc Mourier a fêté son troisième succès de la semaine.

En début d’après-midi, les spectateurs ont pu assister à un magnifique barrage qui a réuni pas moins de 15 des 47 concurrents en lice. Parmi eux, pas moins de 10 chances helvétiques. La première à s’élancer était Dehlia Oeuvray-Smits, qui annonçait la couleur en terminant son barrage sans pénalité, en 42’86. Les parcours s’enchaînaient, et seul le Tessinois Fabio Crotta réussissait ce qui semblait être un exploit: aller encore plus vite, en n’effleurant aucune barre ! Les autres prétendants déchantaient, ne trouvant pas la solution face au 2e obstacle, un large oxer près de la sortie, ou encore l’entrée du double qui arrivait rapidement après un virage très serré. Le troisième et ultime double sans faute était signé Niklaus Rutschi, parti en avant-dernière position, qui décidait d’assurer un bon classement en soignant son tour. Voilà donc qui offrait au public un joli triplé helvétique !

L’épreuve suivante, le Prix Bongénie, était un peu particulière, puisqu’elle ne se courrait pas simplement au barème A. Évidemment, le chrono comptait mais, pour gagner, il fallait totaliser 65 points ! Le système est simple: un certain nombre de points est attribué à chaque obstacle, le dernier étant un joker: quitte ou double ! Le plus agile dans cet exercice s’avéra donc encore une fois le Français Jean-Luc Mourier, qui s’adjugea ainsi devant le Romand Vincent Deller sa 3e victoire depuis le début du Jumping Longines Crans-Montana 2016.

Dimanche après-midi, un beau spectacle s’annonce avec le Grand Prix Longines, une épreuve comptant pour le classement mondial et disputée au barème A avec un barrage pour les sans faute. Les obstacles de ce parcours technique culmineront à une hauteur d’environ 1m50. Pour faire vibrer le nombreux public attendu, la lutte s’annonce somptueuse entre cavaliers d’expérience tels que les sélectionnés olympiques Steve Guerdat et Romain Duguet, les autres ténors suisses comme Jane Richard Philips, Alain Jufer ou Edwin Smits, mais aussi bon nombre de jeunes espoirs et des étrangers ambitieux, à l’image notamment du Français Jean-Luc Mourier et de l’Allemand Marc Bettinger, très en verve à Crans-Montana cette semaine.