Le Grand Prix Longines a clôturé en beauté cette édition 2017 du Jumping Longines Crans-Montana, qui a réuni environ 10’000 spectateurs au total des quatre jours. Mieux encore, cette épreuve phare s’est conclue par un triplé helvétique !

Les quelque 4’500 spectateurs présents ont eu le droit à du beau spectacle en ce dimanche après-midi, malgré une courte interruption due aux intempéries. Le parcours du Grand Prix Longines, très bien conçu par Marc Etter et ses assistants, a été intense. Seuls six des 52 participants signaient un parcours exempt de pénalité dans le temps imparti. Dans ce tour initial, quelques obstacles étaient particulièrement fautifs, dont la palanque en fin de ligne, contre la sortie, qui a privé plus de quinze cavaliers de barrage ! Certains d’entre eux partaient d’ailleurs en favori, comme Daniel Etter, Marc Bettinger, Romain Duguet ou encore le vainqueur 2016 Philippe Putallaz.

Le chronomètre a également joué des tours aux concurrents. Très serré, il obligeait souvent les cavaliers à prendre des risques pour terminer leur parcours dans le temps. Beaucoup de difficultés, notamment techniques donc dans ce Grand Prix. La première à réussir un parcours sans faute était la Suissesse Barbara Schnieper. Elle était suivie de Werner Muff, de la jeune Rachel Baechler, puis des Romands Guillaume Delhaye et Pierre Kolly. En deuxième moitié d’épreuve – après l’interruption due au mauvais temps –, seule Evelyne Bussmann déjouait les pièges du constructeur. Après le passage des 52 participants, il était ainsi certain que la victoire allait être suisse ! Restait à savoir lequel des six cavaliers réussirait à être le plus rapide tout en étant sans faute.

 

Rapide sans prendre tous les risques

Première à partir dans ce barrage, Barbara Schnieper, avec For Winja CH, mettait d’emblée sous pression ses poursuivants en signant un parcours sans faute, à vive allure. «Pius Schwizer, mon entraîneur, m’a dit d’être rapide sans prendre tous les risques.» Et cela a payé. Les suivants se heurtaient à la difficulté du chrono combiné aux fautes de barres. Ainsi, seul le Vaudois Guillaume Delhaye, en selle sur son hongre de 12 ans Richebour de Cartigny, inquiétait la Soleuroise en terminant sans faute, mais se montrait un peu moins rapide. «Romain Duguet m’a donné quelques conseils juste avant de rentrer en piste. J’ai eu beaucoup de chance d’en bénéficier, je pense que cela m’a beaucoup aidé», expliquait-il après la remise des prix. Une belle histoire pour le cavalier basé à Crassier, qui signe ainsi sa meilleure performance. «C’est un peu un rêve, je ne réalise pas tout à fait. C’est une belle histoire que d’être deuxième avec Richebour, que je monte depuis qu’il a sept ans.» Quant à Barbara Schnieper, elle n’en revenait pas: «C’est le plus beau résultat de ma carrière. J’avais déjà remporté un Grand Prix 2* en Italie, mais ce n’est pas comparable. Je suis ravie, surtout que j’ai la chance de vivre ce Jumping Longines Crans-Montana aux côtés de ma fille Tjara, née début mai», racontait pour sa part, fort émue, la Soleuroise.

A noter que les dates du Jumping Longines Crans-Montana changeront ces trois prochaines années dans le calendrier des concours. Ainsi, la manifestation équestre du Haut-Plateau aura lieu en semaine 28, soit du 12 au 15 juillet en 2018, du 11 au 14 juillet en 2019, puis du 9 au 12 juillet en 2020.