Un parcours relevé et des barragistes de grande classe n’auront pas suffi à inquiéter Pius Schwizer. Cet après-midi, c’est un stratosphérique Balou Rubin qui l’a mené à la victoire.

Il y a des choses qui semblent écrites d’avance. On le sait bien que Pius Schwizer est l’un des cavaliers les plus rapides du circuit. Mais de là à imaginer un tel scénario… Trois secondes ! Oui, le Soleurois boucle son barrage en trois secondes de moins que le plus rapide de ses poursuivants. Excusez du peu ! D’ailleurs, alors que les bourrasques de vent agitent tentes et arbustes et que les derniers barragistes s’élancent sur le barrage fluide tracé par Rolf Lüdi, bon nombre d’amis et de concurrents viennent déjà féliciter un Pius Schwizer plutôt confiant. Il scrute néanmoins avec attention les derniers parcours, et notamment celui de la locale de l’étape: Aurelia Loser, en selle sur Samira, signe un barrage impeccable en 38’87 secondes et termine ainsi au deuxième rang du Prix Crans Ambassador, sous les acclamations d’un public venu en nombre en ce samedi après-midi.

Après ses deux victoires de jeudi, Pius Schwizer annonçait n’avoir pas l’intention de modifier ses plans et le choix de ses chevaux, et la stratégie s’est avérée payante. «Balou Rubin sait couper, sourit-il. Les parcours comprenant des options courtes lui conviennent parfaitement.» Demain, Balou Rubin est au repos. Mais le pilote, lui, n’a pas l’intention de se reposer sur ses lauriers. En ligne de mire: le Grand Prix Longines… Rendez-vous dimanche à 14 heures !

C’était le 14 juillet

Une journée bizarre où ont soufflé le chaud et le froid, avec beaucoup de soleil au début, de la pluie pour terminer et, au milieu, une intervention d’un hélicoptère (pour secourir un adepte de VTT blessé) à proximité immédiate du concours, ce qui obligea à interrompre celui-ci pendant près d’une demi-heure. Mais cette journée, c’était aussi le 14 juillet, ce dont s’est souvenu l’excellent Nicolas Deseuzes, vainqueur du Prix Lamy Expertise, pour célébrer comme il se doit la fête nationale française. Côté amateurs, les victoires du jour sont revenues à la Britannique Stacey Willsone (Prix Constantin SA) et au Suisse Daniel Bürki (Prix Bongénie).