Un Prix Edmond de Rothschild plein de rebondissements

//Un Prix Edmond de Rothschild plein de rebondissements

Un Prix Edmond de Rothschild plein de rebondissements

Le Prix Edmond de Rothschild aura réservé son lot de surprises cet après-midi ! Il a fallu attendre les tous derniers cavaliers des 23 barragistes pour connaître enfin le vainqueur de cette épreuve comptant pour les Longines Rankings.

Plus de vingt sans faute

Sur 52 participants au départ de ce Prix Edmond de Rothschild, pas moins de 23 paires, dont huit helvétiques, ont déjoué les pièges du constructeur Rolf Lüdi. Voilà qui annonçait donc une lutte acharnée pour la victoire dans un barrage plus sélectif. L’Allemand Marc Bettinger, gagnant du Prix Emil Frey Sion jeudi, ouvrait les feux de cette deuxième manche et prenait d’emblée tous les risques, tentant des options folles qui se payaient malheureusement avec une barre. Après trois sans faute helvétiques – Jessy Putallaz, Marc Röthlisberger et Letizia Malfanti –, c’est le vainqueur de ce même Prix Edmond de Rothschild en 2018 qui s’élançait avec la ferme intention de rééditer son exploit. Elian Baumann et son fabuleux Campari Z frôlaient les montants, rasaient le sol et donnaient l’impression de ne plus toucher terre. En signant un chrono canon de 40 secondes tout pile – quelques centièmes de mieux que son compatriote et ami Marc Röthlisberger (40.11) –, ils paraissaient presque intouchables.

Au bout du suspense

Et les quatre derniers concurrents de ce long barrage sont arrivés ! Robert Whitaker a d’abord mis le feu sur la piste du Jumping Longines Crans-Montana, imitant Marc Bettinger dans les options surréalistes et galopant vers une victoire presque certaine désormais. Mais son caractériel Cash Sent en décidait autrement, refusant le dernier oxer. Les deux derniers à prendre le départ de ce Prix Edmond de Rotschild ne s’avouaient pas vaincus. Le Jordanien Ibrahim Hani Bisharat était le troisième à couper avant le quatrième obstacle du barrage, s’engageant dans un trou de souris pour sauter ce vertical délicat. Grâce à la complicité de King of Diamonds, le cavalier de 35 ans bouclait ce parcours en se montrant plus rapide de près de deux secondes ! Le Portugais Rodrigo Sampaio Peixoto, basé à Genève, clôturait ce Prix Edmond de Rothschild au pas de charge. Malgré tous ses efforts, il échouait à douze centièmes de la victoire.

Grand Prix Longines

Rendez-vous demain à 14h pour le point d’orgue de cette quatrième édition du Jumping Longines Crans-Montana, le Grand Prix Longines. Ils seront 40 cavaliers au départ pour se disputer la victoire de cette épreuve disputée au barrage et comptant évidemment pour le classement mondial.

Réaction de Ibrahim Hani Bisharat:

«C’était évidemment un gros avantage de partir dans les derniers. J’ai vu Marc Bettinger tenter l’option après l’oxer n°3 et je me suis dit, au fond, pourquoi pas ! J’ai confiance en mon cheval, qui est très agréable à monter et donne toujours le meilleur de lui-même sur la piste. Il veut vraiment gagner, c’est lui qui me dicte mon rythme (rires) ! Cela me met vraiment en confiance pour le Grand Prix Longines de demain où je monterai Chactino. Je suis ravi de cette victoire, c’est ma première participation, ici à Crans-Montana où nous sommes très bien accueillis. L’organisation est parfaite et, en plus, l’atmosphère et la vue sont vraiment uniques.»

RESULTATS COMPLETS
2019-07-13T17:42:02+00:00